LE CLUBBER COLLECTIONNEUR

Clubbeur Soirees Electro Pass VIP
Une partie de ma collection souvenirs de Pass Artiste, VIP & Backstage

Par avance, je sais que certains vont être déçus de la thématique de cet article croyant tomber sur la partie coquinou-sexuelle de mon blog.

 Je souhaitais non pas évoquer ici les multiples conquêtes qu’un clubber comptabilise durant son existence mais plutôt parler de son penchant pour son accumulation d’objets souvenirs et son désir brûlant de partager ses péripéties clubbing à l’ensemble de son entourage et cela DANS LES MOINDRES DETAILS. Pensant faire plaisir aux autres, une manie qui se révèle parfois être vite agaçante pour ses amis !

 

Un clubber addict est toujours avide des meilleurs rendez-vous électro qui soient. En mode V.I.P ou pas, il est toujours de la partie. C’est aussi pour cette raison qu’il veut s’en rappeler, pouvoir à chaque instant se les remémorer et pour ce faire, sans même sans rendre compte, il s’est constitué au fil des années un temple à la gloire de ses virées.

Ainsi, rien ne manque à l’appel : les badges, les bracelets, les pass V.I.P, les billets d’avions, les billets de trains, les tickets d’entrées des clubs, ceux des concerts, des festivals, les goodies, les dessous de verre à l’effigie du club, les bouchons de bouteilles de champagne siphonnées en soirée… A cela s’ajoute la collection de bâtonnets et de bracelets fluorescents « Ils ne s’allument plus depuis belle lurette ? Et ben tant pis ! J’ les garde quand même ! »

Il faut savoir que le clubber admire ses trophées.

Fier comme un coq, ce passionné ne peut se contenter de les mettre de côté.

Il les montre, il les expose à la vue de tous.

« Admirez donc ce parcours messieurs dames ! Ça vous en bouche un coin, hein ?!! »

Pour satisfaire son bonheur et pour le plus grand malheur de son ou sa partenaire, il les dispose de part et d’autres à la vue de tous. Il les a suspendus, accrochés, fixés, collés, blue tackés, punaisés. Peu importe la technique, tout doit tenir ! Certains iront même jusqu’à les plastifier par peur que nous les salissions ou qu’avec le temps ils se désagrègent avec l’air ambiant !

Bien en évidence, il vous est donc impossible de les rater. A peine arrivé chez lui que ce passionné vous guidera vers ses trophées. Mais il y a aussi « le plus discret » mais non moins fier, celui pour lequel vous devez faire preuve de méfiance : le clubber addict qui ne pipe pas mot.

Celui-là même qui vous observe pendant que vous regardez ses souvenirs. Qui reste faussement humble, résistant à l’envie de s’étaler sur ses incroyables expéditions et aventures. Celui qui intérieurement trépigne d’impatience et n’attend qu’une seule chose : que vous lui posiez enfin la question.

Et c’est en parfait invité bien élevé que vous lui posez la question :

« c’était où ça ? »

Soyons clair : vous êtes foutus.

Vous venez de vous faire prendre au piège.

Aucun retour en arrière ne sera possible car voilà qu’il vient d’ouvrir sa boite à souvenirs mémorielle. Une fois ouverte, plus rien ne l’arrête. Il déverse des torrents d’anecdotes, un raz de marée d’histoires et de péripéties clubbing, il part dans ses délires, il se marre (tout seul) et vous l’écoutez, vous l’écoutez encore et encore. Vous retenez par politesse un bâillement qui ne demande qu’à s’élargir, vos paupières sont lourdes…Votre esprit n’est plus là, vous pensez à ce que vous allez manger demain, si vous avez bien noté votre RDV chez l’opticien…quand soudain Oooh miracle !

Il part dans la cuisine …

C’est le moment ou jamais !

FUYEZ !!!!

PS : 

Je vous l’avoue, je me sens un peu concernée par ce sujet (comme beaucoup de ceux traités dans ce blog cela dit). J’ai bien conscience que j’en ai soulé plus d’un avec toutes mes histoires. Mais que voulez-vous, je suis une passionnée et une artiste qui plus est ! Mon tort : mon grain de folie !

Ce post, comme une dédicace à vous mes amis, j’y fais mon mea culpa, ne dit-on pas « faute avouée est à demie pardonnée » ?!

 

Photos prises par moi-même : Audrey Valorzi

Pour recevoir mes prochains Posts, inscrivez-vous à ma newsletter.

 

Auteur : Le Charme Electro

Le Blog Mode électro, Beauté, Clubbing et Lifestyle de la chanteuse Audrey Valorzi. Le monde électro vu par une trentenaire parisienne chanteuse et parolière qui navigue au sein de la scène électro depuis 10 ans. Entre chroniques, anecdotes, expériences et conseils, ma vision 100% féminine.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.